lundi 23 juillet 2012

Chronique : Balefire, Le calice du vent (Cate Tiernan)









Titre VO : Balefire, a chalice of wind
Titre VF : Balefire, Le calice du vent
Auteure : Cate Tiernan
Grand format- Éditions du masque, MSK- 276 pages- 17 euros
Sortie Française : 2 mai 2012






Synopsis :

A la mort brutale de son père, Thaïs, dix-sept ans, se voit contrainte de s'installer à la Nouvelle-Orléans avec une tutrice excentrique qu'elle n'a jamais vue de sa vie.
La ville l'accueille avec ses secrets et ses mystères, dont le plus bouleversant est sans doute la découverte de sa sœur jumelle, Clio.
Ensemble, les deux sœurs vont devoir affronter un destin hors du commun et apprivoiser un monde surnaturel qui pourrait bien causer leur perte.

Mon avis :

J'ai toujours voulu lire du Cate Tiernan, la faute à Wicca, sans doute ! et j'avoue que j'aimerais bien découvrir cette série, aussi.. Le fait est que j’ai commencé avec Le calice du vent , ce roman sur lequel je n'étais pas si bien parti et qui finalement....

Donc Le calice du vent, je l'ai lu uniquement pour l’auteure, même si, j'aime beaucoup les histoire de sorcières, celle ci reprend des bonnes bases en la matières, et des origines réels, ou du moins que nous connaissons.
  Quand j'ai commencé ce roman, je me suis dis : avec les trois points de vu, celui de Thais en ''je'' et celui e sa soeur Clio en ''je'' également, ainsi que le dernier à la troisième personne, je vais me perdre, c'est certain. 
Et bien j'ai réussis à m'y retrouver, plutôt bien, ça peut être dérangeant ces altercations de points de vues, mais si on est dans le récit, il n'y a aucun problème ça passe tout seul, et ça devient même vraiment intéressant, ça change du simple ''il'' ou ''je''.

L'écriture de Cate Tiernan est très simple, mais fluide, j'aurais cru que ce serait vide, trop rapide, et manquant de mots, mais non. ça passe tout seul. 
  En fait, à 30 pages de ce roman, je me suis dis que je n'allais pas aimer, que ça n'allait pas être bien. ça a continué un petit moment, mais au fur et à mesure, j'ai commencé à aimer, vraiment, car au fils du texte on découvre des personnages, qui constituent l'histoire, et ses mystères, car si on nous donne des éléments, on ne nous donne pas leurs raisons leur conséquences,et tout le tralala; du coup, c'est un vrai mystère. Et on aimerais bien le découvrir ce mystère, parce qu'il y a des sous-entendu qui planent ! certain avec des cibles précises, et certain, sans cible, du coup, ça rajoute de l'intrigue, et encore du coup, on a envie de savoir ! 

Certaines choses, tout de même vont assez vite, même si c'est sûr on ne va pas y rester trente ans, et que les deux sœur posent quand même des questions, moi, dans leur cas j'aurais tout mis sans dessus dessous, et exigé des réponses, sans attente, car on attend. Au milieu du livre, et un peu avant, quand les deux sœurs ce découvre, et bien ensuite, même à la fin, certaine question restent sans réponses . Cette fin n'est pas à chute, mais elle appelle à al suite, grâce à l'épilogue, ou quand on croyait avoir tout compris et bien situé les personnages... et bien non, du coup, on est perdu, et ... en route pour la suite ! malheureusement, il faudra attendre 2013..

Bon après avoir parlé de la fin, parlons des personnages :

Thais et Clio les deux jumelles, si semblables et pourtant, elle s'oppose légèrement, Thais est paisible, quand Clio semblerait plutôt être un feu ardent, j'ai bien aimé Clio, pour ceci, son côté pétant, sans frontière, ou presque, mais Thais encore plus pour son côté posé, même si toute deux restent des adolescentes. Clio m'a fait levé les yeux aux ciel à de nombreuses reprises, et sourire, quand il fallait parler d'Andrée, sacré coup de foudre éclair..
André ? que dire ce lui ? Mmm ..; je pense vous le laisser découvrir, c'est un personnage mystérieux, qui nous fait l'aimer, et la seconde d'après le traiter de beaucoup de nom. Tantôt il nous touche, et nous attendri, tantôt il nous révulse et nous énerve...
Les autres membres des ''treizes'' (mystère : on sait leurs nom, on se doute, mais on ne comprend que bien après, et encore...) ont chacun leur style, on en apprécie plus certain que d'autres (comme Jules Deadlus et Alice que j’ai moins aimé)
 Mais chacun à sa part de secret..

Le calice du vent  est un joli livre YA, plaisant à lire, même si au début l’histoire pourrait manquer d'action véritable, elle s'installe plutôt en longueur, le temps de bien nous faire patienter, mijoter. Cela dit, n'allait pas croire qu'il n'y a pas d'action, il y a beaucoup d'intrigue, mystère et compagnie, c'est toute une organisation qui nous ai montré, une histoire se trame, mais laquelle pour quel but? Et des éléments viennent semer le doute, et plus ont avance, et plus ont découvre, l'histoire d'origine, celle qui plane et cèle le destins des treizes...

Mystérieux, intriguant , et ensorcelant, Le calice du vent est un bon premier tome, mais je pense que les autres seront plus encore intéressant. J'étais septique, et bien je me suis surprise à aimer vraiment ce roman plus que je ne m'y attendais ! 

Petites citations :

"- Qu'attends-tu de moi, toi, et qu'as tu à m'offrir ?
Ses yeux marrons semblèrent foncer d'avantage, à moins que cela ne fût dû à son regard . Une épaisse couverture nuageuse s'était dépose sur le ciel au-dessus de nous, à croire que les dieux ajustaient un couvre -lit."


Petites infos :

Balefire est une saga en quatre tome, dont le prochain paraitra en 2013 chez MSK, voici la couverture VO du recueil des quatre, dans le même style que la  VF,je trouve que la VO suit plus les deux jumelles, avec les yeux verts, mais c'est un détail, sinon on retrouve, les deux soeur dans la même position, avec un fond imprimé..)


http://catetiernan.org/cate/wp-content/uploads/2010/04/Balefire.jpg
Quelques mots sur l'Auteure :  

Cate Tiernan (de son vrai nom Gabrielle Charbonnet, née le 24 juillet 1961 à La Nouvelle-Orléans) est une femme de lettres américaine.
Cate Tiernan est devenue écrivaine parce qu'elle pensait qu'elle avait des choses à dire aux jeunes, et qu'elle pourrait bien le faire.
Elle est l’auteure de trois séries de romans pour jeunes adultes avec la magie comme point commun. Titulaire d’un diplôme de langue et littérature russes à l’université de la Nouvelle-Orléans, elle a travaillé au sein des éditions Random House avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Cate Tiernan vit aujourd’hui en Caroline du Nord avec ses deux filles, son mari et ses beaux-fils.

Elle a écrit des romans pour les jeunes adultes basés sur le monde magique. Mais son travail le plus connu est "Sweep", série parlant de la Wicca. Elle n'est pourtant pas Wiccane, bien qu'elle apprécie beaucoup d'aspects de cette religion, surtout sa tradition de reconnaître la puissance de la femme.

Bibliographie :

La série Sweep, disponible chez pocket jeunesse jusqu'au tome 7 sous le titre de Magie Blanche , chez AdA pour 11 tome sous le titre de sorcière et Black moon pour actuellement 4 tomes, sous le titre de Wicca

Immortels, actuellement sorti chez Black moon (il y a deux tomes pour le moment)

Et bien sûre, Balefire !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire